Catégorie : Armes

Stielhandgranate, grenade à manche Allemande

Stielhandgranate

En 1915, la guerre s’enlise dans les tranchées. Toutes les armées constatent l’utilité des grenades dans les affrontements rapprochés. Les Français improvisent des « pétards raquettes« . Il s’agit d’une planchette de bois sur laquelle on fixe une charge explosive et un détonateur avec une mèche. Les Allemands développent une série de grenades à manche qui serviront…
Lire la suite


Roman Misslin 05/05/2019
Obus qui n'ont pas éclaté correctement.

Crise des obus

Crise des obus et obus défectueux pendant la Première Guerre Mondiale. Début de la crise des obus En 1914, après un mois de conflit, l’armée Française manque déjà d’artillerie et de munitions. L’État major réclame 100 000 obus par jour pour ses fameux canons de « 75 » alors que les ateliers n’en fabriquent que 10 000.…
Lire la suite


Roman Misslin 28/04/2019
Ceinture d'obus

Ceinture d’obus

La ceinture d’obus est constituée d’encoches imprimées dans une couche de métal mou. Il peut y avoir plusieurs bagues sur un obus. Elles sont essentiellement en cuivre. On retrouve à l’intérieur du tube du canon des rayures hélicoïdales dans lesquelles les ceintures viennent s’imbriquer. La ceinture assure la stabilité de l’obus par un mouvement de…
Lire la suite


Roman Misslin 21/04/2019
Fusées d'obus Allemandes 1914-1918

Fusées d’obus allemands

L’armée Allemande possède un parc de canons et d’obusiers riche et varié. Durant le conflit, plus de 856 millions d’obus sont tirés. Les Allemands à eux seuls ont tirés plus de 300 millions d’obus sur leurs adversaires. L’artillerie Allemande dispose d’une grande variété de modèles de fusées d’obus, qui sera élargie au cours du conflit…
Lire la suite


Roman Misslin 14/04/2019
Fusées d'obus Français 1914-1918

Fusées d’obus français

En 1914, les armées Françaises entrent en guerre avec une doctrine résolument offensive. L’infanterie est déclarée « reine des batailles ». L’artillerie avec son canon mythique de 75 millimètres est remarquable et on lui confia la plupart des missions.Cependant, confrontés à une armée Allemande qui possède un parc de canons et d’obusiers plus riche et plus varié,…
Lire la suite


Roman Misslin 07/04/2019
Obus Shrapnel

Shrapnel ou obus à balles

L’obus à balles est une invention anglaise datant du 18e siècle. Henry SHRAPNEL, lieutenant de l’armée Britannique mis au point un système d’arme anti-personnel dit « boite à mitraille » pour contrecarrer les attaques de l’infanterie et de la cavalerie. On chargeait les canons avec une boîte métallique remplie de billes en fer ou en plomb. Lors…
Lire la suite


Roman Misslin 24/03/2019
Chausse-trappes pour chevaux et mulets

Chausse-trappes pour équidés

Les chausse-trappes existaient sous différentes tailles. Les petits modèles étaient éparpillés devant les tranchées pour empêcher les soldats d’évoluer dans les zones de combat. Des plus grandes chausse-trappes étaient destinées à blesser les chevaux et les mulets. Les animaux ont joué un rôle important pendant la Guerre de 14-18. Chevaux, ânes, mulets, chiens, pigeons voyageurs……
Lire la suite


Roman Misslin 26/01/2019
Chausse-trappes de 14-18

Chausse-trappes

Les chausses-trapes sont des pièges qui servaient de protection de tranchées. Ils étaient jetés en abondance autour des barbelés, devant les tranchées, pour perturber l’avancée des soldats ennemis. On peut s’imaginer le résultat sur un homme qui se jette au sol pour se protéger et qui se fait transpercé par les pointes. Les blessés mouraient…
Lire la suite


Roman Misslin 02/01/2019
Sabre-baïonnette Chassepot

Sabre baïonnette pour fusil Werder

Sabre baïonnette pour fusil WERDER modèle 1869. La poignée du modèle 1869 était en laiton et le fourreau en cuir. Sur la baïonnette retrouvée au Sudel, la lame est montée sur une poignée de type 1898 en bois. Cette baïonnette est de fabrication Allemande (Bavaroise). La longueur du fusil WERDER était de 1,32 mètres et…
Lire la suite


Roman Misslin 28/12/2018
Baïonnette Allemande de 1898.

Baïonnette allemande 1898

Cette épée-baïonnette à lame droite mesure 52,5 centimètres. La pointe est appelée « langue de carpe ». Cette baïonnette a été trouvée en 1991 autour du Stützpunkt 2. La croisière comporte un court quillon recourbé vers le haut. La poignée a un pommeau à bec avec un bouton de verrouillage. Les plaquettes en bois de la poignée…
Lire la suite


Roman Misslin 27/12/2018