Queues de cochon

Queues de cochon

07/07/2019 Objets 0
Queues de cochon 1914-1918

Les queues de cochon sont utilisées pour construire des réseaux de fils barbelés infranchissables qui protègent l’accès aux fortifications.

Réseaux de fils barbelés

Pour réussir une attaque, l’artillerie devait détruire ces obstacles. Les malheureux soldats stoppés dans leur progression, piégés par les barbelés, étaient mitraillés à bout portant.

Réseau de fils barbelé avec des queues de cochon.
Schéma d’un réseau de fils barbelé (ronces artificielles) avec des queues de cochon.

La queue de cochon doit son surnom à la forme hélicoïdale de sa partie basse. Les boucles visibles en haut du piquet servent au passage des fils de fer.

Queue de cochon.
Queue de cochon Allemande.

Piquets Français

Les Français possèdent au moins deux modèles de piquets :

  • 1,60 mètres pour niveau haut
  • 60 centimètres pour niveau bas
Piquets Français de réseau de fils barbelés.
Piquets utilisés pour construire les réseaux de fils barbelés Français.

Les piquets sont décrits sous l’appellation « installation des niveaux de fil de fer autour des ouvrages » dans les manuels militaires Français (24.06.1914).

Hindernis Schraubpfahl

Les Allemands utilisent la dénomination de « Hindernis Schraubpfahl ».

Queues de cochons Allemandes.
Deux modèles Allemands de queues de cochon.

On trouve du côté Français, comme du côté Allemand, pèle mêle des chevaux de frise, des queues de cochon et toute une panoplie de petits pièges comme les chausses-trappes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *