Fragment de grenade BATTYE

Fragment de grenade BATTYE

27/06/2020 Armes 0
Grenade à main anglaise Battye de 14-18.

Le concepteur de cette grenade improvisée, et utilisée au début du premier conflit mondial, est un major anglais du nom de BATTYE.

Elle est fabriquée artisanalement à BETHUNE dans le Pas-de-Calais.
Destinée essentiellement aux troupes britanniques, la grenade BATTYE a aussi été fournie à l’Armée Française.

Fragment de grenade anglaise Battye.
Vue à travers le fragment de grenade retrouvé au Sudel.

Le corps de ce cylindre pré-fragmenté est chargé d’ammonal. Il s’agit d’un mélange de nitrate d’ammonium, de tolite et d’aluminium en poudre.

Schéma simplifié d'une grenade anglaise Battye.
Schéma simplifié d’une grenade Battye.

La grenade est composée d’un bouchon en bois traversé par un allumeur à friction ou une mèche.

Exemple d'allumeur de grenade Battye avec un bouchon en bois et un allumette en bois.
Bouchons en bois et détonateurs de grenade improvisée.
Allumeur en bois de grenade Battye (14-18).
Détonateur en bois de grenade Battye.

Le retard est de 5 secondes. Cette grenade anglaise pèse 550 g.

L’emploi de grenades d’improvisation a été interdit à la fin de l’année 1915 suite à de nombreux accidents et mutilations.

Ce fragment de grenade a été retrouvée en juin 2020, près du Stützpunkt 4, suite à d’importants travaux forestiers.